Communication et information

Depuis 1990, l’UNESCO dispose d’un secteur Communication et information, qui œuvre en faveur de l’accès pour tous à l’information et au savoir, du recours à la technologie de l’information comme facteur de développement et de la liberté de la presse.

L’UNESCO estime que l’émergence de sociétés du savoir inclusives représente la clé d’un développement humain et économique durable. Par sociétés du savoir inclusives, l’UNESCO entend des sociétés dont les membres possèdent les compétences nécessaires, non pas seulement pour acquérir l’information, mais aussi pour la transformer en connaissances et concepts afin de contribuer au développement économique et social de leur communauté.

L’UNESCO est la seule organisation des Nations Unies qui a pour mandat de protéger le droit humain à la liberté d’expression. En ce sens, elle promeut l’existence de médias libres et indépendants, reflétant la diversité culturelle et la pluralité d’opinions. Dans cette même optique, l’UNESCO soutient activement la sécurité des journalistes et organise des campagnes de sensibilisation pour mettre fin à l’impunité des crimes commis à l’encontre des journalistes.

L’UNESCO est également un acteur important dans la thématique de la préservation du patrimoine documentaire, par le biais de son programme Mémoire du Monde (Memory of the World, MoW). Ce programme tient un Registre qui vise à protéger les éléments importants du patrimoine documentaire mondial. MoW tient aussi compte de la problématique de la numérisation des documents et des problèmes de conservation des archives numériques.

Loading...