Mémoire du Monde

Le Programme Mémoire du Monde est un programme du Secteur Communication et information de l’UNESCO, lancé en 1993 pour promouvoir la sauvegarde du patrimoine documentaire, non seulement menacé par la négligence ou les ravages du temps, mais aussi par la destruction volontaire. Le catalyseur pour son lancement a été la destruction délibérée de la Bibliothèque nationale de Sarajevo en 1992.

Mémoire du Monde a trois objectifs principaux:

  • Faciliter et encourager la conservation du patrimoine documentaire;
  • Favoriser son accès universel; et
  • Faire prendre conscience de l’intérêt du patrimoine documentaire et de la nécessité de sa conservation.

Gouvernance

Le Programme est administré par le Comité consultatif international (CCI), dont les 14 membres sont nommés par le/la Directeur-trice général-e (DG) de l’UNESCO. Le CCI est responsable de la formulation des politiques majeures, y compris le cadre technique, juridique et financier du programme. Le CCI se réunit tous les deux ans (années impaires).

Activités

Une des activités les plus importantes du CCI est la tenue du Registre international Mémoire du Monde. Ce Registre, créé en 1995, est un recueil de documents, manuscrits, matériel audio-visuel, bibliothèque, fonds d’archives ou autres qui répondent aux critères d’intérêt international et de valeur universelle.

  • The Orwell Papers, UK

Les éléments sont inscrits sur le registre au cours des réunions biennales du CCI. Lors de ces réunions, le CCI examine la documentation complète de la description de l’objet, son origine, sa signification et son état de conservation. Le CCI recommande au Conseil exécutif de l’UNESCO les nouvelles inscriptions, qui ensuite les officialise formellement.

Chaque pays peut proposer pour inscription deux éléments de son patrimoine documentaire tous les deux ans. Il peut également proposer avec d’autres pays des candidatures conjointes. Ce type de candidature n’est pas soumis à une limitation numérique. La Commission suisse pour l’UNESCO est l’instance nationale de proposition et de validation des candidatures suisses reconnue par l’UNESCO.

La Conférence générale de l’UNESCO a adopté en 2015 une «Recommandation concernant la préservation et l’accessibilité du patrimoine documentaire, y compris le patrimoine numérique», qui fait largement référence à Mémoire du monde. La Suisse s’est fortement impliquée dans l’élaboration de cette recommandation, par le biais des Archives fédérales suisses.


Éléments inscrits au Registre international Mémoire du Monde se trouvant en Suisse

La Suisse compte à ce jour sept éléments inscrits au Registre Mémoire du Monde:

→ Collections Jean-Jacques Rousseau de Genève et de Neuchâtel (inscrites en 2011)

Collections, comprenant des manuscrits autographes et imprimés rares, permettant de comprendre l’œuvre toujours aussi actuelle de cette figure centrale des Lumières.

→ Le Montreux Jazz Festival, l’héritage de Claude Nobs (inscrit en 2013)

Plus 5’000 heures de concerts enregistrées sous forme audio et vidéo depuis la création du festival par le visionnaire Claude Nobs.

→ Bibliotheca Bodmeriana, 1916-1971 (inscrite en 2015)

L’une des plus importantes bibliothèques privées au monde, matérialisant trois mille ans d’évolution de la pensée humaine à travers la «littérature mondiale» (Weltliteratur).

→ Déclarations faites par les peuples autochtones aux Nations Unies (inscrites en 2017)

Documentation essentielle pour témoigner de la lutte des peuples autochtones pour la reconnaissance de leurs droits.

→ Patrimoine documentaire de l’ancienne Abbaye de Saint-Gall dans les Archives de l’Abbaye et dans la Bibliothèque de l’Abbaye de Saint-Gall (inscrit en 2017)

1’300 années ininterrompues d’histoire: un trésor unique parmi les archives et bibliothèques monastiques européennes.

→ Archives Heidi et Johanna Spyri (inscrites en 2023)

Partie intégrante du patrimoine culturel suisse, Heidi est un phénomène médiatique international, qui a marqué de son empreinte l’art et la culture populaire du monde entier.

Inscription conjointe entre la Suisse et d’autres pays (les collections et éléments inscrits se trouvent dans différents pays, mais forment une unité):

→ La Chanson des Nibelungen, poème héroïque de l’Europe médiévale (inscrite en 2009, sur proposition de l’Allemagne)

Célèbre épopée médiévale racontant les exploits de Siegfried, dont l’un des exemplaires les plus complets est conservé à la Bibliothèque abbatiale de Saint-Gall. Inscription conjointe avec l’Allemagne.

Les fonds et documents suivants, conservés en Suisse, sont également inscrits au Registre international mais n’ont pas été soumis par la Suisse, mais par une organisation internationale:

→ Archives de l’Agence internationales des prisonniers de guerre, 1914-1923 (inscrites en 2007, sur proposition du Comité international de la Croix-Rouge)

Mémoire de l’une des grandes tragédies du 20e siècle, qui a confronté le CICR à des problématiques humanitaires nouvelles.

→ Les Archives de la Société des Nations (inscrites en 2009, sur proposition de l’Office des Nations Unies à Genève)

Témoignage unique de la volonté des États de créer la première organisation intergouvernementale pour garantir la paix et la coopération.

→ Les Dossiers du Programme d’éradication de la variole (inscrits en 2017, sur proposition de l’Organisation mondiale de la santé)

Une étape clé dans l’histoire de la médecine. Documentation de la campagne menée pour faire disparaître cette maladie contagieuse aigüe. 


Loading...